critique
2006 - Régiss - tous droits réservés - réalisation I.S.I. - référencé sur normandie-france.com et art-culture-france.com
English version

Peu courant chez un artiste une telle cohésion créatrice vouée à un seul modèle si audacieusement défini et personnalisé !
Pourtant, surgi dans l'univers bas-normand de la peinture et de la sculpture, REGISS l'a fait : tous les épisodes de la vie, de la pensée, des jeux, de la lecture, du farniente ou des fêtes, l'artiste en symbolise le déroulement grâce à sa créature, un grand escogriffe de matelot, personnage éminemment positif, qui seul ou avec ses identiques comparses et ses copines les mouettes, transmet avec verve, brio et vitalité, les compositions aventureuses et savoureuses générées avec une remarquable et hardie sureté graphique.
En effet, par le pastel, le dessin, la peinture et la sculpture, REGISS associe une véritable singularité plastique à un constat réaliste empreint d'une poésie puissante, rugueuse et toujours attachante. On voit ce personnage au travers d'un objectif photo grand angle qui fait de ce marin à pompon rouge un gigantesque et musculeux extra-terrestre ( normal pour un marin ! ), accaparé par la navigation et ses noeuds compliqués, tandis que des brins savamment disposés lui servent souvent de couche molle.
Mais puisqu'à terre la fête est l'apanage du matelot, REGISS multiplie les navires, les pavois et les voiles avec un admirable sens de la composition, tant en formes, qu'en couleurs brillantes et dynamiques sur fond de ciel uniformément bleu et de mer créatrice de maints sortilèges.
REGISS fait renaître ainsi un art fait de mordant et d'imagination grâce à son talent original et sa persuasion peu ordinaire.

André RUELLAN, critique d'art